ENSEMBLE, AIDONS L'HOMME A SE RESTAURER    
Banque Alimentaire
de Paris et d'Île de France
NOS PARTENAIRES





L'Europe s'engage

aux côtés

des plus démunis
image

Le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) favorise le renforcement de la cohésion sociale et participe à la réduction de la pauvreté et, à terme, à l'éradication des formes les plus graves de pauvreté dans l'Union.

La France bénéficie, pour la période 2014-2020 de 500 millions d'euros de crédits européens auxquels s’ajoutent 88 millions de crédits nationaux et a choisi que ces crédits soient uniquement consacrés à l’achat de denrées alimentaires.

L’aide alimentaire consiste à répondre aux besoins vitaux des personnes. Elle est souvent la première démarche de l’inclusion sociale, permettant d’accompagner les personnes vers l’insertion et l’autonomie.

Le FEAD complète les politiques nationales de lutte contre la pauvreté et d'inclusion sociale, telles que prévues dans le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.


Le PNAA (PROGRAMME NATIONAL D'AIDE ALIMENTAIRE) a été mis en place par le Gouvernement en 2004 afin de répondre aux besoins alimentaires non pourvus par l'Europe, d'améliorer et de diversifier l'aide alimentaire. Il représente environ 15% des denrées distribuées par la BAPIF. L'Etat soutien également la BAPIF en lui allouant des subventions de fonctionnement.

En 2010, à la disparition de la Direction régionale des Affaires Sociales (DRASS), le dispositif de l’aide alimentaire a été transféré à la direction de l’hébergement d’urgence (Direction régionale de l’Insertion de l’Hébergement d’urgence et du Logement : DRIHL).

En 2011, les restrictions budgétaires ont entraîné une diminution importante, voire la disparition dans certaines régions, des subventions pour l’aide alimentaire. En ce qui concerne la BAPIF, nous avons enregistré une diminution de 35%. L’aide accordée devrait désormais être maintenue à ce niveau.

image

image

Parallèlement au FEAD et au PNAA, en 2003, a été créé le Programme Alimentation et Insertion (PAI).

Au-delà de la distribution d'aliments, il a pour objectif de faire passer des messages sur l'alimentation à des personnes vulnérables, plus touchées généralement par les pathologies liées à l'alimentation.

image
© BAPIF 2016       |       MENTIONS LEGALES       |       MEMBRE DE LA FFBA